Les Grelotants

_DSC9747 carre

Gislaine Ariey

Je suis varoise d’adoption et amoureuse des mille et un trésors que recèle cette terre généreuse. J’habite un lieu discret avec d’autres vivants – flamants roses, avocettes élégantes, échasses blanches, chevaliers, tadornes de Belon mais aussi moustiques, bousiers, papillons et demoiselles.

À deux pas de là, je propose un service écrivain public auteur conseil et des ateliers d’écriture(s) au sein de La Clef des Mots, association agréée par l’Éducation nationale. Depuis douze ans, chacun(e) est invité(e) à faire de l’écriture un espace de découverte de soi et d’ouverture à l’autre. Dès que possible, j’associe l’écriture à d’autres pratiques artistiques.

J’interviens dans les établissements scolaires, les médiathèques, les associations socioculturelles, les centres thérapeutiques ou de détention, en formation et lors de stages de création.
Quatre mots traversent ma pratique : chercher, nommer, rencontrer, relier. Deux verbes la sous-tendent : encourager, croiser.

Bibliographie 

– Les laisses de mer, éditions Encres de Siagne, 2015

Départ vers l’Ailleurs, avec Sylvie Constantin, livre d’artiste, 2015

– Sources, en co-écriture avec Hélène Grosso et Carole Foissier, éditions Encres de Siagne, 2013

La Grande Nuit, éditions Encres de Siagne, 2013

Le Journal des Nuages, éditions Gros Textes, 2013

À l’adret, revue Esquisse, 2011

Salange, Appontements, Sous le galet, la page, Chaque matin, Debout, Monsieur C., revue Filigranes, numéros 60, 62, 66, 81, 89.

Contact :

06 22 28 36 06 /gislaineariey.com / ariey.gislaine@wanadoo.fr / laclefdesmots.fr

IMG_3571 - Version 3OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Jean-Claude Babois

Est né le 21 janvier 1944 à Carnoules dans le Var – Est licencié ès sciences et professeur de mathématiques de 1967 à 2004 – Militant pour la défense et le développement de la langue d’Oc – A fait partie de Lutte occitane, du Comité de rédaction du journal La Bugada – A animé l’émission L’Espaventau sur Radio-Paìs – A été secrétaire du Syndicat occitan de l’éducation (SOE), de la Fédération provençale – A longtemps été membre de l’École émancipée – Depuis plusieurs années, est président de la section varoise de l’Institut d’études occitanes (IEO) – Anime à Pignans l’Escola deis Inferns (langue provençale et patrimoine local) avec Roger Gueit – En tant que poète, a édité la revue Esquisse et divers suppléments autour de l’association culturelle L’Espaventau créée avec Pierre Méric (cf. Les Grands Chemins) depuis 1976 (N.B. : tous les exemplaires de la revue et ses suppléments sont déposés aux Archives municipales de Toulon) – A publié des articles, des billets d’humeur, des poèmes, des nouvelles, des contes dans divers journaux et revues, ainsi que plusieurs recueils de poésie en français et en provençal – Est membre du Félibrige (parrainé par son ami poète-paysan Reinié Raybaud) – A animé des ateliers d’écriture, notamment au Festival de l’Anche avec l’association La Clef des Mots (Gislaine Ariey) et des ateliers mathématiques sous forme ludique autour des nombres et des formes – Contributions mathématiques : 7 contributions sur le thème des suites numériques à l’OEIS sur internet – Depuis sa retraite, réalise des sculptures sur bois ayant donné lieu à plusieurs expositions.

Durer demande de la constance, d’être à l’écoute des autres tout en étant soi. Pas toujours facile…

 

IMG_3571 - Version 3

108354651

Barty

Barty est toujours à la ramasse, toujours à côté de la plaque tel un enfant perdu dans un magasin de bricolage ou devant BFM TV. Il cherche à comprendre le monde qui l’entoure. L’histoire de sa vie c’est peut-être la vôtre aussi !

Vous pouvez le retrouver dans sa BD « ma vie avec les adultes » et sur son blog : aveclesadultes.canalblog.com

 

IMG_3571 - Version 3

IMG_20170422_165148377

Béatrix

Je suis Béatrix, et porte le nom d’un astéroïde d’une région du système solaire découvert par Annibale de Gasparis le 26 avril 1865. Cela veut dire que je me promène assez souvent entre les orbites des planètes Mars et Jupiter ! Je suis composée de millions, voire de milliards de petits fragments de roches et de poussières alors j’ai très souvent la tête dans les nuages mais les pieds sur terre… Mon chemin de vie est peuplé de choses parfois étranges mais cela semble tout à fait normal quand on vient d’une autre planète… J’écris et dessine depuis toujours par passion, j’ai eu la chance d’avoir déjà publié divers petites étoiles dans la presse jeunesse, mon album pour enfant Vilma levese ou la soupe de Guillemette se promène en Hongrie, mon recueil de poésie D’une mer à l’autre écrit en collaboration avec Lorraine Lapointe se partage entre la France et le Canada et mon roman historique en préparation se déroule au 17 e siècle et d’autres projets en cours, seul le temps me manque parfois car je suis aussi une maman de trois enfants. L’imagination, le rêve, l’humour peuple mon univers. Je travaille dans l’enseignement où j’aide les enfants en difficulté. Je suis très heureuse de participer au Grelot où je me reconnais beaucoup dans cet revue officielle des œuvres imaginaires à inventer…

http://adlitteram.over-blog.com/

https://www.facebook.com/bea.marie.378

https://www.babelio.com/auteur/Beatrix-Delarue/353874

https://konyvmutatvanyosok.wordpress.com/2011/05/11/beatrix-delarue-horvath-monika-vilma-levese/

 

IMG_3571 - Version 3

photo sb

Sophie Bourbao

Avec un père dessinateur et un grand-père également très doué en dessin, la génétique a décidé de se manifester très tôt car dessin et peinture se sont invités dans ma vie dès mon enfance et ne m’ont jamais quitté pour mon plus grand bonheur.

Passionnée par les mondes féériques et leurs créatures, le Moyen-Age, la culture celte, l’Asie, la mer et les vieux gréements, la nature et les animaux qui sont mes principales sources d’inspiration, je pratique surtout l’aquarelle, le dessin et l’enluminure, mais je ne boude pas les autres techniques.

Ce n’est pas mon métier principal cependant mes faire-part et créations font régulièrement le bonheur des acquéreurs que je croise lors des expos, marchés et par le bouche à oreille.

J’ai été convié à rejoindre ‘’l’Aventure Grelotante’’, et j’ai donc embarqué avec plaisir dans cette odyssée que je souhaite longue !

Je vis aujourd’hui dans un endroit qui me permet de profiter du calme et de la nature (ce qui est vital pour moi), et où je peux m’adonner à ma passion (car j’ai besoin de me retrouver au milieu de mes crayons et mes pinceaux) sous les encouragements de ma petite famille, et sous le regard bienveillant de mes deux matous et dans l’indifférence des hérissons qui se promènent dans mon jardin !

Contacts :

Sophie.bourbao@free.fr

www.sophiebourbao.com

https://www.alittlemarket.com/boutique/sophie bourbao-711903.html

 

IMG_3571 - Version 3

MAU.2

Maurice Bourgue

Un jour, il y longtemps, et la lune en poissons, peu importe comment, je suis bel et bien né ! Marseillais de naissance et Provençal de cœur. À moins que ce ne soit, ma foi, tout le contraire…

Des affres du passage, il ne m’est rien resté. Rien que de très banal, rien qui ne soit notable. Bien qu’à croire ma mère, mon cri primal fut tel qu’on l’entendit plus loin que notre Bonne Mère. Il surgit, m’a-t-on-dit, quand je n’avais encore que la tête sortie de cet étroit conduit qui mène les naïfs du bonheur à la vie ! Je jaillis affamé en quête de laitance ! Impénitent glouton, vagissant affamé, je mis à moi tout seul Phocée en désarroi. Mes pauvres géniteurs, sous mon coup de semonce, coururent en tous sens, pour me trouver à boire. Médecin, sage-femme, infirmière et consorts s’égayèrent partout en quête de nanan. Bientôt il n’y eut plus en ville qu’un mot d’ordre : repaître au plus tôt cet estomac hurleur !

L’histoire de mon cri prit une telle ampleur qu’elle effaça d’un coup toutes les galéjades dont Marseille, ma ville, a le culte sacré. Elle trône à présent en mythe fondateur, surpassant, et de loin, la sardine du port !

Écrivant compulsif, amoureux de ma langue, voilà presque dix ans que j’ai ressuscité d’une vie antérieure où je pressais Marianne, attendant chaque mois qu’elle daigne tourner vers moi mieux qu’un regard, une œillade coquine : son buste généreux et me tende son sein ! Depuis, repu du lait de notre Mère à tous, je m’adonne béat aux jeux de l’écriture. Mon cri s’est enfin tu et l’on entend bien mieux ma plume emplie de mots glisser sur le papier.

Bibliographie

– La Parabole de l’Absent ~ Contes intemporels ~ Éditions l’Harmattan ~ 2012

– Le Bouquiniste aveugle ~ Sept récits ~ Edilivre ~ 2013

– Fantômes en Provence ~ Contes pour tous ~ Éditions l’Harmattan ~ 2014

– Et l’idée d’un jasmin ~ Sonnets et Pantoums ~ Edilivre ~ 2015

IMG_3571 - Version 3

Claudie Célaire

Pour me définir, je dois d’abord vous parler de mes passions : la danse, l’écriture, la lecture, l’enluminure. Seulement ? Non, il y a aussi le théâtre, les animaux, ma famille, mes chats. Quoi d’autre encore ? La musique, toutes, la nature, la mer, mes chats, mais je l’ai déjà dit ! Le dessin, les livres, les icônes. J’ai une passion pour le bleu, une obsession même !

Je suis une rêveuse, une assoiffée de justice qui rêve d’un monde juste et vit dans un monde injuste. Alors ? Alors, rien ! Je me bats avec des armes pacifistes, comme l’écriture, l’enseignement. Ah !  J’ai oublié de vous dire que je suis professeur de français au collège, c’est-à-dire que je parle des livres avec des enfants, je leur demande d’ouvrir les yeux sur le monde et de réfléchir pour qu’il devienne meilleur. Ah, vous me taxez d’idéaliste ! D’utopiste même, comme vous y allez ! Ce n’est pas gentil !

Mais vous avez peut-être raison ! Alors, je crée des histoires, car j’ai des choses à dire, des mondes à inventer, des vies à vivre et une seule ne me suffit pas. Mes défauts ? Aucun ! Sinon, la liste serait trop grande ! Je vous en confie un ou deux, la gourmandise, si, c’est un défaut ! La paresse. Je m’arrête là, vous en savez assez. Mes peurs ? Celle surtout d’ennuyer ou de ne pas pouvoir inventer, créer, dire l’ineffable, ne pas pouvoir écrire l’émotion, trop rêver, trop espérer… Mais j’ai peur de vous ennuyer, vous bâillez ?

Vous savez déjà beaucoup de choses or je n’aime pas me confier, mes personnages doivent parler pour moi. Allez, j’arrête ! Mais j’ai aimé bavarder avec vous. Alors, peut-être aurez-vous envie d’aller lire mes histoires. J’ai écrit des contes pour enfants et des nouvelles pour adultes. Toujours dans des mondes que j’invente : merveilleux, science-fiction, heroic fantasy servent de base à mes interrogations. Alors, rendez-vous dans une de mes histoires !

Contact

claudie.celaire@hotmail.fr

 

IMG_3571 - Version 3

 

photo sco

Sylvie Constantin

J’aime créer, rêver et faire rêver…
j’aime l’Histoire, les Aventures littéraires et l’Art. Mon imagination les a liés pour rêver.

Suite à une formation en Décoration, Peinture décorative historique et Art du dessin, j’ai consacré plusieurs années à étudier l’enluminure traditionnelle et à me passionner pour la fabrication des pigments historiques. Aujourd’hui, j’utilise ce savoir-faire pour des réalisations plus créatives, originales et contemporaines. J’emploie des techniques de peinture médiévale et des pigments traditionnels sur parchemin véritable. J’aime la sensibilité avec laquelle il convient de les mettre en œuvre.

Mes illustrations sont principalement des créations s’animant sur diverses époques, de mondes réels ou imaginaires. Des histoires inventées pour arrêter le temps et rêver. Mes pigments ont des aventures à raconter et donnent vie à mes images.                                                                                                                           Pour lier toutes mes histoires, je crée des livres-objets et des livres-illustrés. Ils deviennent les écrins de mes réalisations ; pièces uniques concoctées en solo ou en collaboration avec d’autres auteurs ou artistes (écrivain, relieur, illustrateur…),

Sylvie Constantin

Illustration d’Art / 06 83 45 52 64 / illustration.sco@orange.fr / http://www.sco.odexpo.com

 

 

IMG_3571 - Version 3

 

photo

Nathalie Gicquel-Tardy

Ma démarche dans les arts graphiques et visuels est un questionnement sur la condition de l’Homme et sa relation au monde.

Depuis mon enfance, de la Réunion à La Garde, en passant par la Bretagne, terre de mes racines, j’explore les méandres de mes liens au monde.

Pour moi, L’Art c’est la vie ! Et, je questionne les sens, dont la vue :

LE REGARD EST-IL UNE ATTITUDE, UNE ACTION ? L’Art est un Médium !

Contact

http://www.http//tanaellewordpress.com / 06 50 06 29 98

IMG_3571 - Version 3

helene.jpg

Hélène Grosso

Hélène Grosso est écrivain public, romancière et directrice des Éditions Encres de Siagne (Alpes-Maritimes, Le Tignet, près de Grasse). Cette passionnée des mots a obtenu son diplôme d’écrivain public – auteur conseil, à l’université du Sud – Toulon Var, et sa licence en écritures publiques et privées à la Sorbonne.
Elle est animatrice en ateliers d’écriture en milieu scolaire, carcéral et auprès des particuliers. Elle guide l’écrivant à la recherche de son empreinte et adore dénicher des talents pour les publier, notamment en poésie, contes et légendes, récits jeunesse.

Edition et bibliographie :

– Tamaya et Petit Dragon – La naissance du feu / Auteur : Hélène Grosso / Illustrateur : Jacques Dupuy / Editions Encres de Siagne

Le Grand Voyage de Martin / Auteur : Jean Siccardi / Illustratrice : Audrey Garnier / Editions Encres de Siagne

 – Théâtre : Le Voisin / Auteur : Christophe Forgeot / Editions Encres de Siagne

– Poésie : Sources / Auteurs : Gislaine Ariey, Hélène Grosso, Carole Foissier / illustratrice : Audrey Garnier / Editions Encres de Siagne

– Poésie : Les Laisses de Mer / Auteurs : Gislaine Ariey / Illustrateurs : Vincent Grosso et Gérard Haton-Gauthier / Editions Encres de Siagne

– Conte poétiqueLa Grande Nuit / Auteur : Gislaine Ariey / Illustratrice : Audrey Garnier / Editions Encres de Siagne

 – Roman jeunesse : Maoro – Les Tribulations d’une sans papiers / En cours de finalisation / Editions Encres de Siagne

 – Roman historiqueL’homme qui aurait dû être roi / Auteurs : Hélène Grosso, Jean Siccardi et François Graftieaux / Editions Cherche Midi

Contact

grossohelene@orange.fr / 0621895097 / www.encresdesiagne.fr / www.helenegrosso.fr

 

IMG_3571 - Version 3

Hélène & Thierry Hamy

Hélène Hamy, native de Paris, a grandi en Catalogne (Pyrénées Orientales) où enfant elle dessinait toute seule oiseaux, papillons et fleurs dans sa « forêt aux arbres blancs », derrière le jardin de son parrain. Depuis cette époque, elle a gardé le goût de l’écriture. Après sa retraite de secrétaire et d’éducatrice dans l’enfance handicapée, elle a développé sa technique de la peinture impressionniste auprès de Jeanine Machiarelli à St. Cyr. Elle a épousé Thierry en 1983.

Afficher l'image d'origine

Thierry Hamy est né en 1958 à Toulon. Après sa sortie des beaux-Arts de Toulon, il vit de son art depuis trente-cinq ans en tant que portraitiste (huile, pastels) aquarelliste, sculpteur (cèdre et cyprès, marbres, terres, bronze et résine). Il enseigne le dessin anatomique, les calligraphies du monde (Latine, Sanskrite, Tibétaine, Arabe et Hébraïque), le modelage, le moulage et la sculpture. Le figure humaine est au centre de la démarche dus sculpteur, bien qu’il ait un goût très prononcé pour la sculpture animalière. A partir d’études de nus d’une grande rigueur anatomique, il va épurer la forme jusqu’à une stylisation proche de sa recherche de la courbe dynamique en calligraphie.

Contact

Hélène et Thierry Hamy – 135, rue Doumet – 83130 La Garde

 

IMG_3571 - Version 3

 

13343108_1342364229111511_6097102446208172695_n

Lorraine Lapointe

« J’écris donc je suis ! » Non, ce n’est pas du Shakespeare, mais du Lorraine… Depuis mon enfance, j’écris ! J’ai étudié le journalisme, puis l’art dramatique. J’ai écrit sur des serviettes de café, dans des cahiers : histoires, poèmes classiques et libres.

En avril 2015 avec une amie co-auteure (Béatrix Delarue), nous avons publié un recueil de poésie intitulé « d’une mer à l’autre » aux éditions Edilivre. Puis nous avons commencé l’écriture d’un roman historique sur lequel nous travaillons toujours.

J’ai produit mes monologues sur scène, participé à divers évènements littéraires au Canada et au Québec.

Dès l’automne 2017, je me consacrerai à temps plein à l’écriture. J’anime un forum d’écriture sur le web et sur Facebook : En vers, envers, en vert.

Vous pouvez me retrouver sur ma page : https://www.facebook.com:LorraineLapointeauteure

 

IMG_3571 - Version 3

blob 

Alain Marrast

Varois de toujours et Gardéen depuis plus de trente cinq ans, après une vie professionnelle très riche en aventures humaines, je me suis fait surprendre par le grelot.
Conquis par l’idée et poussé par l’envie de faire quelque chose de différent, je commets quelques dessins au profit de cette aventure qui je l’espère durera longtemps.
Certes, je n’ai pas le talent épistolaire des autres grelotants.
Mon truc c’est le dessin en toute occasion.  J’ai toujours trouvé plus amusant de faire un croquis rapide plutôt que de prendre une photo.
Si j’écris quelques mots (et c’est extrêmement rare) c’est uniquement pour accompagner quelques pages de carnets de voyages.

On peut trouver quelques unes de mes réalisations sur le site artmajeur.com

Contact

alainmarrast@ymail.com / 06 85 91 43 52
IMG_3571 - Version 3

Véronique Masuy

Tout au fond de gorges je niche

Repaire de brigands, détrousseurs de riches[1]

Inspirant sombre poème à un forgeur de rimes[2]

J’y vis entre ruisseau et cimes.

 

Le matin j’enfourche un blanc destrier

Et vers la ville je m’en vais travailler

En une citadelle aseptisée je croise enfants,

Familles cabossées, sombres adolescents.

 

Avant cela, il fallut étudier,

Vers Aix, la Provençale, Lyon… presque dix années

Et sur un écritoire fort souvent me pencher.

Pinocchio m’a beaucoup inspirée

Grâce à lui, des Mensonges, je suis presque la Fée.

 

Maintes fois, à la pâle aurore, je prépare un grand panier

J’y fourre pinceaux, parchemins et papiers

Toute une journée je me prends à enluminer

Sous la férule d’une autre Fée[3], toute chamarrée !

 

Il m’arrive également de saisir un crayon.

Alors des contes, fadaises ou autres rigodons,

Lettres, mots, phrases se précipitent

Loin, loin de ma plume, s’envolent, lévitent…

 

Sérieuse, grave, docte, il faut souvent paraître

Alors que poisson-bulle ou libellule je préfèrerais être

C’est pourquoi l’esprit du Grelot enfin je respire

Pour laisser à mes pensées folâtres un léger soupir.

 

Bibliographie

Parutions : … Il en est de sortes, comme les mensonges[4]… des scientifiques et des romancées…

Scientifiques

Les mensonges en clinique pédopsychiatrique – le symptôme de Pinocchio, enfant seul. Thèse de psychopathologie clinique sous la direction du Professeur Bernard Chouvier, 2003, université Lumière Lyon 2. Non publiée.

Et si à l’origine des mensonges il y avait un mensonge sur les origines ? ou les mensonges d’Alyzée, enfant d’outre mer. Co écrit avec Pr. Bernard Chouvier, le Divan Familial n°12, Editions In Press, 2004.

La Vraie Vérité sur Pinocchio, petit traité iconoclaste à l’usage de ceux qui détestent les mensonges, Editions le Manuscrit, Paris, 2009.

Souffrance et Violence dans les liens : un syndrome de Munchhausen par procuration, Enfance et Psy n° 49, Editions Erès, 2010.

L’impensable mise à mort de Pinocchio. Quand la fiction échappe à son créateur. La lettre de l’enfance et de l’adolescence, Revue du GRAPE, n° 79, Erès, 2010.

Le récit Mythique comme Objet de Médiation, Le Journal des Psychologues n° 297, 2012/4.

Romancées, sous le pseudo Cécil de Groet  :

Le Loup et l’agnel, Tome 1 et 2, Editions le Manuscrit, Paris, 2009.

Les Trois Anges, Editions le Manuscrit, Paris, 2011.

Le Voleur de Cerises, The Book Edition, Paris, 2011.

Sous mon « vrai » nom :

Contes d’il n’y a pas si longtemps, Editions La Muse, 2011.

 

[1] Gaspard de Besse y a vécu qq années…

[2] Victor Hugo

[3] Sylvie Constantin

[4] Sic la Fée Bleue de Pinocchio : des mensonges aux jambes courtes et des mensonges au nez long… Carlo Collodi.

IMG_3571 - Version 3

IMG_4478 - Version 2.JPG

Sentine M.

Nichée dans mon enfance au creux d’une armoire pleine de livres, bandes dessinées, romans de cape et d’épée, de poésies, d’épopées et de grandes questions, de reportages animaliers, même de romans-photos de mes adolescentes cousines, vieux meuble gigantesque entassant des générations de livres déposés par les familiers de la grande maison, je ne quittais la lecture que pour me nicher de nouveau, après des cheminements en pleine campagne à bicyclette, dans des arbres, sur les murs, dans les hautes herbes de l’été, dans des recoins d’escaliers ou atelier d’un oncle ébéniste, mais aussi dans les bras de ma grand-mère pour entendre, lire, et savourer des histoires.

Je ne levais les yeux que pour observer les gens, tous et un par un : leurs mains, leurs chants, leur va-et-vient, leurs silences, les longues conversations de femmes dans les cuisines, les réunions d’hommes sur les places, les soupirs et les doigts travaillant le tissu, car mon monde d’enfant était surtout de femmes.

« Ne fixe donc pas les gens ainsi ! », entendais-je souvent, mais observer, immobile, ceux qui passent fut toujours ma plus grande occupation, mon éveil aux questions, sourires et parfois étonnements.

Parmi mes migrations, j’ai toujours réinstallé une armoire pleine de livres, m’y glissant souvent en imaginaire comme les possesseurs de bonzaï se rêvent assis en son creux, de plus en plus en grandissant, pour conter mes propres histoires, et observer de mon abri les portraits de ce petit peuple imaginaire, qui ressemble tant à tous ceux qui me touchent, me surprennent et, parfois, me sortent peu ou prou de mon armoire ! Ce que je fais avec réserve, puis curiosité, et enfin, souvent, avec immense plaisir, immense sans doute comme une grande armoire pleine de livres !

Sentine M.

IMG_3571 - Version 3

118 - Copie

Elisabeth Sigaud

Née de l’autre côté de la grande bleue, je suis une inconditionnelle de la mer .,. et je n’en suis d’ailleurs jamais très loin.

Ma phobie : me baigner sans voir mes pieds !

N’ayant pu devenir marin, je suis restée dans les ports, participant à la valse qui s’opère sur les toutes les mers du globe en matière de transports de marchandises.

Ma profession m’a amenée à me déplacer, à visiter de nombreux pays, et à côtoyer des cultures et des langages très différents.

Nous y voilà ! Voyages, voyages….Et langage, faisant bon ménage, j’écris surtout des poèmes, parfois des instantanés de la vie courante, des sensations, des injustices aussi et des coups de gueule… La photo n’est jamais très loin, l’angle de vue remplace parfois les mots.

Parallèlement à mon travail, j’anime un site internet d’écriture : www.terredesmots.com

En vers, en prose, juste pour le plaisir de lire et d’échanger un texte, un article, un coup de cœur…

Bibliographie 

Rivages de mots au fil du temps,Editions THEBOOKEDITION.COM

– Carnet d’histoires, Editions THEBOOKEDITION.COM

 Contact

 elisabeth.sigaud@orange.fr / www.terredesmots.com

IMG_3571 - Version 3

Publicités